Colloque de l’Association Montpelliéraine des Jeunes Historiens du Droit, « Ordre et désordre », mardi 23 mai 2017, amphithéâtre D

 

L’Association Montpelliéraine des Jeunes Historiens du Droit – AMJHD, dans le cadre du programme quinquennal de l’Institut d’Histoire du Droit, organisera son premier colloque sur la thématique « Ordre et Désordre », le 23 mai 2017 en amphithéâtre D.

Dix doctorants et docteurs interviendront ainsi au cours d’une même journée autour de trois axes de réflexion : La remise en cause de l’ordre ancien (I) ; la protection (II) et le perfectionnement (III) de l’ordre nouveau.

 

Programme

9h00 – Ouverture : Mme le Doyen Marie-Élisabeth ANDRÉ ; Pr. Jérôme ROUX, directeur de l’Ecole Doctorale

9h15 – Propos introductifs : Pr. Jean-Marie Carbasse

La remise en cause de l’ordre ancien

Pr. Jean-Marie Carbasse

9h30 – Sylvain FOURNIER : « L’ordre de succession à la couronne de France. Autour des droits du Cardinal de Bourbon »

10h00 – Charlotte BROUSSY : « Evolution de l’ordre juridictionnel et désordre religieux en Rouergue : le témoignage fourni par Jean de Colonges entre 1561 et 1587 »

10h30 – Pause

10h45 – Maël SUCHON : « Désordre religieux et institutionnel en Vivarais au XVIe siècle : les Etats Protestants du Vivarais (1562-1595) »

11h15 – Déniz DIKME : « L’ordre ottoman remis en cause par l’islamisation de l’Empire »

11h45 – Questions puis pause déjeuner

La protection de l’ordre nouveau

Pr. Pascal Vielfaure

14h00 – Loïc SEEBERGER : « Ordre et maintien de l’ordre dans une Europe en guerre : l’exemple de la Gendarmerie française d’Espagne (1809 1814) »

14h30 – Andréa SAINT-JEAN : « Le maintien de l’ordre dans l’Hérault : la répression des délits séditieux aux premiers jours de la Restauration »

15h00 – Augustin BERTHOUT : « La défense de l’ordre constitutionnel libéral et démocratique allemand et l’interdiction des partis politiques »

15h30 – Questions puis pause

Le perfectionnement de l’ordre nouveau

Pr. Jean-Luc Coronel de Boissezon

16h00 – Léo RAVAUX : « Joseph Charmont (1859 1922) et le droit naturel à contenu variable ou comment l’Ordre peut-il être en mouvement ? »

16h30 – Mélissa BOUCHARD : « Les abus de constitution de partie civile et la nécessité de remettre de l’ordre dans l’instruction en matière criminelle. La loi du 2 juillet 1931 »

17h00 – Élodie CRÉTEAU : « La détermination de l’ordre des décès. De l’admission de la théorie des comourants à son rejet »

17h30 – Questions puis clôture du colloque

2018-04-13T09:55:28+00:008 mars 2017|