Doctorants

  • Renaud Almeras, De bonis damnatorum – les biens du condamné dans l’Ancien Droit, sous la direction de MM. les professeurs Jean-Luc Coronel de Boissezon et Pascal Vielfaure.

  • Aude Auriol, La liberté individuelle et la responsabilité des agents publics sous la Troisième République, sous la direction de M. le professeur Pascal Vielfaure.

  • Mélissa Bouchard, La place de la victime dans le procès pénal de la Révolution française à nos jours, sous la direction de M. le professeur Pascal Vielfaure.

  • Jeff Chopard-Roussel, La place de la coutume dans l’histoire du droit constitutionnel français depuis la Révolution, sous la direction de M. le professeur Jean-Luc Coronel de Boissezon.

  • Deniz Dikme, Les modes d’interprétation du droit français en Turquie moderne, étude historique sur l’importation de schémas juridiques, sous la direction de M. le professeur Jean-Luc Coronel de Boissezon.

  • Sylvain Fournier, L’administration des Eaux et Forêts en Bas-Languedoc aux XVIIe et XVIIIe siècles, sous la direction de M. le professeur Jean-Luc Coronel de Boissezon.

  • Clémentine Lacrotte, Le traitement juridique de la piraterie et le droit international, sous la direction de M. le professeur Nicolas Leroy.

  • Marion Narran, La résistance conservatrice à l’individualisme juridique : doctrine civiliste et initiatives législatives entre 1789 et 1830, sous la direction de M. le professeur Jean-Luc de Boissezon.

  • Léo Ravaux, Histoire de l’institutionnalisme juridique en Europe, sous la direction de M. le professeur Jean-Luc Coronel de Boissezon.

  • Andréa Saint-Jean, Les contestations et le contentieux sur les biens des émigrés de Napoléon Ier à Napoleon III, sous la direction de M. le professeur Pascal Vielfaure.

  • Elise Salque, Réflexion sur l’évolution des peines perpétuelles depuis la Révolution, sous la direction de M. le professeur Pascal Vielfaure.

  • Loïc Seeberger, Evolution historique du droit des coopératives en France aux XIXe et XXe siècles, sous la direction de MM. les professeurs Yves Mausen et Pascal Vielfaure.

  • Maël Suchon, Les Etats particuliers du Vivarais, sous la direction de M. le professeur Nicolas Leroy.

  • Marie-Lou Thomas, Critique du Code civil et généalogie de l’étatisme dans la doctrine juridique du légitimisme français : l’œuvre de Baptiste-Victor Coquille, sous la direction de M. le professeur Jean-Luc Coronel de Boissezon.

Quelques docteurs ayant soutenu leur thèse à Montpellier.

  • Elodie Créteau, Des partages d’ascendants aux libéralités-partages. Approche historique des articles 1075 et s. du Code civil, sous la direction de M. le professeur Yves Mausen.

  • Fabrice Desnos (Maître de conférences à l’Université de Rouen), Une pratique précoce de l’intime conviction : La preuve dans la procédure criminelle catalane (XVIe-XVIIIe siècles), sous la direction de M. le professeur Bernard Durand.

  • Marie-Clotilde Lault (Maître de conférences à l’Université de Rouen), La récidive dans le droit médiéval : droits savants et statuts italiens, sous la direction de M. le professeur Yves Mausen.

  • Camille Molinier, La procédure au Parlement de Toulouse, XVe -XVIe siècles, sous la direction de M. le professeur Yves Mausen.

  • Hélène Mounier, « Tu rendras tes serments au Seigneur » : une histoire politico-religieuse du serment aux XVIe et XVIIIe siècles, sous la direction de M. le professeur Jean-Marie Carbasse.

  • Jean-Baptiste Pierchon (Maître de conférence à l’Université du Maine), Le Gouverneur Général Martial Merlin, sous la direction de M. le professeur Jean-Marie Carbasse.

Association Montpelliéraine des Jeunes Historiens du Droit – AMJHD

Photo-AMJHD

Plusieurs doctorants de la section d’Histoire du Droit ont créé l’Association Montpelliéraine des Jeunes Historiens du Droit.

L’AMJHD a pour objectif de promouvoir et de défendre la recherche en Histoire du droit, des institutions et des idées politiques ; d’organiser des événements scientifiques à l’instar de conférences ou de colloques auprès de publics profanes ou avertis ; de publier une revue électronique ainsi que de publier des ouvrages collectifs portant sur l’Histoire du droit, des institutions et des idées politiques.

L’association est ouverte à toute personne intéressée par l’Histoire du Droit, des institutions et des idées politiques. Les étudiants et les doctorants, de la Faculté ainsi que d’autres Universités, sont donc invités à  rejoindre l’AMJHD.

Site internet : http://www.jhd-montpellier.fr/
Réseaux sociaux : Facebook, Twitter
Courriel : Contact