Objectifs et débouchés

Les débouchés offerts dépassent le strict domaine de l’enseignement et de la recherche. Les promotions des dernières années témoignent au contraire de la diversité des métiers du droit accessibles. Bien entendu, la plupart des métiers exercés dans le secteur public sont accessibles après concours ou examens spécifiques.

Les choix des titulaires du Master se portent vers les secteurs de l’administration territoriale (attaché, rédacteur), du Ministère de la Culture (archiviste, documentaliste, bibliothécaire), de l’administration déconcentrée (IRA). Les secteurs les plus prisés étant les domaines de la justice (magistrat, greffier) et de la sécurité (police, gendarmerie, administration pénitentiaire…).

Les professions libérales, en particulier celle d’avocat-e, ont été également largement privilégiées, l’EFACS étant intégrée soit après obtention de l’examen du pré-CAPA, soit à l’issue d’une thèse, en qualité de docteur en droit (Histoire du Droit).

Quelques lauréats du Master II ont intégré le « secteur privé » (secteurs des assurances, de l’immobilier, mutuelle, journalisme).

Enquête sur l’insertion professionnelle des anciens étudiants du Master II Histoire du Droit

Résultats à venir.